CABINET LEGALIX AVOCATS
Du Lun. au Ven. de 9h à 18h

Levée de fonds start-up : par où commencer ?

Levée de fonds start-up : par où commencer ?

Le parcours pour une levée de fonds : trouvez et persuadez les investisseurs !

Vous avez besoin d’argent pour développer votre start-up ? Très bien, combien vous faut-il ? 10 000 ? 50 000 ? 200 000 ?.. Pas de problème. On ne va pas vous faire de chèque, mais on va vous expliquer comment en obtenir un.

Pour une start-up qui veut se développer, la levée de fonds est souvent le passage obligé. Une levée de fonds réussie va avoir pour effet d’apporter des ressources financières, mais également d’accroître votre crédibilité.

Oui, parce que si vous êtes parvenu à convaincre des investisseurs, c’est que vous proposez quelque chose d’intéressant et que votre start-up a de l’avenir.

Levée de fonds start-up : qui faut-il convaincre ?

Vous devez convaincre des investisseurs. Mais, avant de les solliciter, précisez quels types d’investisseurs vous souhaitez. Certains souhaiteront s’impliquer dans votre business, tandis que d’autres se contenteront de vous faire un chèque et d’attendre les bénéfices. Sinon, vous pouvez cibler les profils suivants :

  • les subventions publiques : vous pouvez lever des fonds pour votre start-up grâce aux aides territoriales. Selon les chiffres de Sogedev, ces aides représentent 6 milliards d’euros par an. N’hésitez pas à regarder aussi du côté de la Chambre du commerce et de l’Industrie, l’Agence pour la Creation d’entreprise (APCE) et le portail DIRECCTE, qui peuvent aussi mobiliser des financements pour les jeunes entreprises.
  • les fonds d’entrepreneurs : vous pouvez solliciter Eefficiency, qui se focalise sur les start-up françaises innovantes. Vous avez également Side capital, pour les start-up du domaine digital et nouvelles technologies, ainsi que Isai.
  • les fonds industriels : de grands industriels français ont créés des fonds pour investir dans des start-up. Vous pouvez présenter votre projet levée de fonds start-up à Renault, Total, Air Liquide, Butagaz et d’autres.

– le Programme d’Investissement d’Avenir : si l’activité de votre start-up se rapporte aux domaines suivants : recherche, emploi, économie numérique, écologie et développement, innovation et projet industriel, vous pouvez solliciter un financement PIA. Ce fonds s’élevant à 47 milliards d’euros est gérée par des structures auxquelles vous pouvez soumettre votre projet. Par exemple, la Caisse des dépôts ou Bpifrance.

– les leveurs de fonds : ces structures de conseils peuvent vous accompagner dans la recherche d’un investisseur et valoriser votre dossier. Frenchfunding est l’une des structures les plus crédibles pour une levée de fonds start-up.

Maintenant que nous savons qui solliciter, la question est comment les solliciter

Levée de fonds start-up : comment les convaincre ?

Inutile de dire que, pour une levée de fonds start-up, la préparation est essentielle. Pour faire simple, deux choses vont emporter la conviction des investisseurs : votre « pitch » (votre présentation) et le business plan. Pour cela nous vous renvoyons à nos articles « Lancement et Développement start-up : le business plan parfait ! » et « Comment monter sa start-up en 4 étapes ». Vous pouvez aussi lire l’article sur les 10 applis indispensables pour tout entrepreneurs.

Pourquoi solliciter un avocat lors d’une levée de fonds start-up ?

Compte tenu des sommes parfois colossales en jeu, il est précautionneux de bétonner votre dossier avec l’aide d’un avocat. Si les investisseurs sont intéressés par votre projet, ils vont probablement faire des « dues diligences », c’est-à-dire un audit complet de votre société. Or, ILS N’INVESTIRONT PAS S’ILS DÉTECTENT LE MOINDRE MANQUEMENT JURIDIQUE.

Vous devez donc vous assurer, lorsque vous déposez votre dossier, que tout est parfaitement en ordre. Si la levée de fonds start-up reçoit un avis favorable, des documents seront alors établis : le « Term sheet » (les termes de l’accord préliminaire) et le pacte d’associés.

Le cabinet LEGALIX et ses offres spécialement destinées aux starts-up peut vous accompagner à chaque étape du lancement et du développement de votre projet.

LEGALIX offre des consultations téléphoniques et en ligne, à prix abordables, afin de répondre à toutes vos problématiques  juridiques.

Par sa plateforme, Legalix propose également des documents juridiques personnalisés pour la création de votre entreprise, la protection de votre marque, la signature d’un partenariat ou tout autre contrat.

Posted by cabinetlkemin / Posted on 21 Nov
  • Post Comments 0

    Drop us a line

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Website Protected by Spam Master